Les Landes de Faeruln II

Forum sur le serveur Nwn
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Tàri Eledhwen

Aller en bas 
AuteurMessage
littlepink_star
Formien bavard
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 28
Localisation : Québec

MessageSujet: Tàri Eledhwen   Lun 5 Nov - 20:31

Tàri Eledhwen

Vampire au coeur sensible courte Intro..

Les Eledhwen était connus pour être le couple le plus amoureux de la ville. Leur histoire allait pour le mieux pas un obstacle ne gâchait leur parfait bonheur. Amysirielle était enceinte rien ne pouvait plus bien allez pour eux. Mais une nuit un tragique malheur se produisis! Erwendil fût mordu par un vampire. Quand il revint à la maison pour annoncer l’événement a sa femme, elle se mit à pleurer comme s’il était mort. A la naissance de tàri, surprise pas un mais deux jolies et adorables petites filles virent le jour. Alors Amysirielle dit à son mari de s’en aller car elle ne voulait pas que ses filles vivent avec un père vampire. Il fût si furieux de ce qu’elle dit que durant que sa femme dormait, il pris Tàri et l’emmena avec lui dans une autre ville pour refaire leur vie en tant que vampire.


Elle ne sût que vers l’age de 118 ans l’existence de sa sœur et de sa mère. Ce qui la bouleversait au plus haut point.
elle n’a connu de son enfance que le noir, le sang et la peur. Elle est donc si méchante qu’elle na de pitié pour personne, et sucerais avec tendresse le sang de l’être le plus pure qu’il puisse avoir fouler cette terre. Elle rentre ses cro pointu dans votre cou avec la sensation d une caresse maléfique. Si celas ne venait qua vous arriver vous n’auriez qu’une cicatrice et le souvenir étranger d’une ombre noir qui a croisé votre chemin. Cette bête sanguinaire a le cœur aussi noir q’une nuit sans lune. Sous son charme envoûteur se cache une créature venue tout droit de l’enfer.


Vu le regard inquiètent de mon père je savais que quelque chose n’allait
pas. Je ne l’avais jamais vue avec les yeux si mouiller et le teint aussi pâle. Il me dit qu’il avait quelque chose d’important a me dire. Je l’écoutais attentivement me parlé et je fut renversé par ce qu’il ma avouer.

Il baissa la tête me regarda directement dans les yeux avec une telle puissance que j’aurais pu tomber par terre. Il me dit cette phrase si tragique que je croyais que la terre aurait arrêter de tournée. Mon cœur arrêtas aussitôt de faire le moindre bond. Mon père me dit ces mots Tàri, tu as une sœur jumelle. Mille et une questions envahirant mon esprit. Qui étaise ? Était t’elle vampire comme moi ? D’où venait t’elle ? A quoi elle ressemblait ? Il m’avoua ensuite l’existence de ma mère.

Mes yeux noirs se remplis aire aussitôt d’eau. Je n’avais jamais senti ce sentiment avant ! Que ce passait t’il ? Je ne contrôlais plus mes action. J’étais faible plus faible que je le l’avais jamais été. Je regardais mon père avec des yeux menacent j’avais une seul envie s’était de partir et de ne jamais revenir. Mais je n’avais pas la force de la faire. Je sentis mes jambes molles et tout mon corps s’effondra sur le sol froid. Mon père se pencha et mis sa main sur mon visage. Je le rejeta d’un geste violent.


Aussitôt on entendirent des coups à la porte. Qui osaient déranger ma peine ou l’empiré? Mon père déposa un doux baiser sur mon front et se leva pour aller répondre. Il était environ 12h la lune venait à peine de se montrée et une nuit nuageuse et humide se fessait sentir. La porte s’ouvras et une voix masculine se fut entendre. « Une lettre pour monsieur Erwendil Eledhwen ». Mon père pris la lettre la mit sur la table d’un mouvement brusque et partis dans son bureau sans la lire.
-Erwendil??
-et oui c’étais mon nom du temps ou je fréquentais ta mère
- Pourquoi ma tu caché son existence toute ces année? , Je me mis à pleurée encore plus fort.
- Pourquoi allez avoue-moi pourquoi, je cri avant je m’effondre à nouveau sur la planchée.
Il partis furieux dans son bureau, la pièce la plus sombre de notre sombre maison. Petite, j’avais rentré une fois dans son bureau et je ne me souvenais brièvement de ce que j’avais vue sauf que c’étais a glacé le sang!
Par ici son nom était Mablung Eledhwen ou « Bête Noir»dans une langue que je n’avais jamais apprise. Comment avait t’il pu autrefois être un être bon quand il tue et tue chaque nuit ! Comment un être autrefois bon tuait une vie pour garder la sienne?
Je rampais désespérément vers notre table et vue une lettre jaunie avec en gros écrit, d’une écriture des plus fine, le nom de mon père. J’essuyas mes larmes et pris une grande respiration avant d’ouvrire la lettre qui lui étais destiné.


Celas fait si longtemps que je n’est pas prononcer ce nom.
Notre fille Alwen veut vraiment te voir depuis sa tendre enfance.
Elle a même fait une fugue pour aller te retrouver toi et Tàri.
Je sais que celas serais énormément te demander mais je t’en pris réalise son souhait! Et personnellement, j’aimerais voir Tàri même si je sais quelle ne le souhaite peut être pas. Tu sais elle est ma fille après tout comme Alwen est la tienne!
Alors nous viendrons à la grande fontaine de ton village a 3h demain soir du soir masquer pour ne pas être reconnu
Tendrement
Amysirielle


Je remis la lettre sur la table la poussa quelque peu et tenta pour le mieux de resté debout sur ma chaise inconfortable. J’entendis la porte du bureau de papa s’ouvrire. Il en sortas d’un pas actif. Il se fessait tard et nous devrions boire. « Tu viens Tàri? » Je lui fit signe non de ta tête les yeux rouges à force de pleuré. Il soupira avant de me dire de me contenté d’un rat ou d’une sourie qui errait dans la maison. Il sortis en claquant la porte si fort que j’en fit le saut. Je me couchas sur la table, la tête coucher sur mon bras en pleurant encore et encore. Soudain j’eus une idée. Une si bonne idée que je ne pensais même pas y avoir pensée auparavant

Jeune, l’ami de mon père m’appris l’art de la magie. Je trouvais amusant de dire des mots étranges et que des choses se produisaient. Alors je décidas de me spécialiser dans cet art que je trouvais amusant et pratique pour me nourrires. Je commençais par tuer des oiseaux nocturne et des rats. Ensuite des gobelin et ensuite des humains. Les personnes du coin me nommes l’ombre magique et je suis très fier de mon surnoms. « ton talent vient aussi vite que tu grandi » me disait toujours mon maitre. Plus mes pouvoirs grandissait plus j’aimais cet art et en faire. La magie pris vite une grande place dans ma vie et je la pratiquais continuellement.

Alors mon idée était de faire une potion et de lancée une malédiction a ma chère sœur et a ma mère que même si je n’avais pas vue et que dégât je haïssais au plus haut point.
Alors je filas dans ma chambre ou étais toutes mes choses pour faire mes potions. Je chercha dans ma bibliothèque des livres sur les potions et les malédictions. Et je trouva absolument ce qui me fallait. Une potion qui après avoir été but fessait rendre aussi repoussante qu’une grenouille a verrue. Alors je pris mes ingrédients et commença cette potion. On dirait que plus mon plan avançait, plus celas me rendait heureuse et allégeait
ma peine.

J’avais fini ma potion, tout allait pour le mieux, je vais avoir ma revanche! Elles ne me feront plus jamais mal celles la, non plus jamais! Pour tout le mal quelles mon faites! Mais une question restais dans mon esprit. Ma mère n'a pas voulu me voir avant pourquoi? Et pourquoi maintenant. Oui je venais juste de devenir majeur mais bon… je n’y repense plus.

La porte de ma grande chambre noire s’ouvrit. Mon père venait d’entrée sans frapper (comme a l’habitude) il restait dans le cadrage et me dit

-que fais-tu ma fille?
-je réfléchissais avant que tu viennes détruire mon silence
-Toujours la tête dans les nuages Tàri?
-Oui et puis celas vous fait quelque chose
Il s’assit soudain sur mon lit et me regarda
-tu sais pour la lettre
-la lettre du messager?
-oui et bien ta sœur et ta mère veulent nous voir
(je fit comme si je ne le savais pas)
-fort bien ou et quand
(mon père fut un air étonner)
-demain a 3 heurs je suis heureux que celas te réjouisse ma fille
-et bien je suis curieuse de les voir
-bien et il sortit heureux de ce qu’il venait d’entendre


le temps était venu ou nous devrions retrouver ma "sœur" et sa mère a la fontaine principale de notre ville qui se nommes apakyr. Personne n'haussait y entrée sauf des vampires bien sur.
Certain la nomme la ville du sang. Cette nuit la, ont voyait la lune entourée d'une brume qui lui donnait un air terrifiant. L’air était lourd et humide. Il allait pleuvoir, celons le vieux sage du village, un vampire un peu taré selon moi, la pluie est signe de mauvais présage. J’avais mes 2 potions dans ma poche et j'essayais de trouvez un plant pour leur faire avaler. Après être avaler, cette potion leur donnera une malédiction terrible.

Il était temps, elles arrivaient. Moi et mon père on voyait 2 ombres s'avancer vers nous. L’une plus grande que l'autre bien capuchonner. Mon père me rappela d’être poli avec elle et que c'étais nos inviter et bla bla bla, je n'en avais rien a foutre d'eux je ne voulais que me venger. J’étais si furieuse qu'elle n'avait pas voulu me retrouver auparavant. Bon elle était la ces 2 elfes venus comme la peste gâchée ma vie. La plus grande dit d'une voix douce et pur quelle voulait rentrer chez nous au plus vite.

Quand nous sommes arrivés chez nous les 2 femmes autairent leur manteau ! La plus grande, ma mère, avait les cheveux très longs et d'un blond très clair. Elle avait les trais d'une elfe normal et avait des yeux envoûtant. Ces yeux étaient étrangement mauves très clairs. On aurait dit qu'il éclairait. La plus petite c'étais ma sœur Alwen. Petite frétillante de vie avec un affreux sourire. Elle a les cheveux court et aussi blond que sa mère. Une petite voix très très agaçante et les yeux d'un bleu océan. Papa avec sa courtoisie légendaire leur coffra à boire, c'étais le moment rêver. Elles acceptèrent et je m'offra à les servirent. Alwen me suivra pour aller visiter et les parents resta dans la Hal pour discuter. Je laissa Alwen se perdre au deuxième et alla préparer mes 2 tisanes maléfiques. J’entendais mes parents parlé en tendis l'oreille pour mieux entendre.

-Cher erwendil je dois dire que tu as bien réussi ton coup
-de quel coup parle tu cher ange (papa toujours aussi séducteur)
-*rire* tu as bien élever Tàri j'en suis fier.
-merci
-mais il y a quelque chose que je dois te dire
-moi aussi Amysirielle

un silence se fut entendre
Je sorti discrètement de la cuisine me fofilla discrètement dans notre somptueux hal. La porte était fermée. J’ouvris un peu la porte et je vit quelque chose de terrible! Ils s'embrassaient langoureusement. Non non non celas ne se pouvait point. Je retourna à la cuisine très frustrée par ce que je venais de voir. Je mis 2 fois plus de potion dans la tasse de Amysiriell et le reste a cette Alwen. Quand juste quand j'ai fini de mettre la dernière goutte de potion dans la tisane Alwen rentra !

-ses très grand ici!
-oui plus que ta cervelle
-*rire* tu es si drôle

Je me tu et alla mettre les tisanes sur la table de la cuisine. Alwen alla chercher père et mère dans le Hal rien ne se passa ils doivent avoir fini leurs activités. J’étais tellement frustré. J’adorais ma vie et je ne voulais pas que l'arriver de ces 2 petites elfes la change. Ces avec un sourire sarcastique que je regardais mon père.
Maman commença a boirent ma tisane et Alwen placotais de ça petite vie minable avec papa. "Très bonne votre tisane tàri" dit ma mère avant de s'effondre ,morte, sur le planché.


Papa et Alwen se précipitèrent subitement sur elle. J’avais peut être du en mettre trop dans sa tasse. Elle était morte. Sou tain très pale ne pouvait pas mentir. Ces yeux mauves n’illuminaient plus. Pendant que je regardais Alwen et papa tenter de la réanimer, je riais toujours assise à notre table. Alwen pleurait endossée au mur les mains dans le visage. Durant que papa la consolait, je regardais le corps de celle qui m’avait mit au monde sur le planché. On aurait dit quelle me regardais mais ces yeux étais étain. Un sentiment de culpabilité m’envahi. Je n’aurais peut être pas du vouloir la venger à un point t’elle de la tuer. J’alla donc prêt d’elle, on dirait qu’elle me regardait toujours. Je posa mes mains sur ces paupières et lui ferma les yeux à jamais.
Quand je releva la tête je vis mon père me regarder avec des yeux si triste que j’aurais pu me noyer dedans ! Je pris mon manteau et partit alors de chez moi pour cette nuit et alla au bort du fleuve pour réfléchir.

Arriver la bas un coup de vents froid pris mon manteau. Il s’envola alors comme un oiseau au vent. Je regarde vers le ciel et me mit à pleurée. La pluie se mit à tomber et je me croula alors par terre. L’air était froid et la chaleur des mes larmes furent la seul chose qui me réconforta dans cette nuit, cette tragique nuit. Je suis seul accroupi sur le sol froid, j’ai mal, et même si je cris sa ne sen va pas. Je regarde la pluie tomber dans le fleuve aussi noir que mon pauvre cœur. J’ai mal de voir souffrir ceux que j'aime et celas me déchire de le faire à ceux qui ne le méritent pas.
Le souffle du vent froid me fait frissonner et me rappelle la vérité de ma dure vie. Mes larmes coulent aussi fort que la pluie tombe sur mon corps étendu par terre. Mon esprit s’emplie de pensée négative et de choses qui me font encore plus souffrir. Je souhaite ne mettre qu’une fin proche a ma vie d’immortelle. Pourquoi garder espoir que quelqu'un m’aime si je ne fais que le faire pleurer !

Durent que le regret m’envahissait, la lune ne couchait et fessait très vite place à l'aube. Il ne me restait plus beaucoup de temps pour me trouver un cercueil et vite aller me coucher. Mais ou? Tous les bons vampires dorment à cet heur. Le cimetière! Oui, je coura le plus vite que je pu pour trouver une tombe, très petite, pour me loger le temps que le soleil montre ses rayons. Je me compacta pour y rentré et fermé le couvercle juste avant que le soleil lui touche. Je repris mon souffle juste avant de reprendre mes larmes. J’avais tué la femme de la vie de mon père. J’avais tué l’espoir que le monde redevienne beau pour lui et pour leur fille. Je suis si idiote pourquoi j’avais voulu me venger et de quoi au juste? Je n’étais qu’une meurtrière une pauvre vampire sans avenir! Je n’avais pas dormit de la journée je n’est que pleuré. Le regret est si douloureux surtout quand on a une mort sur la conscience.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
littlepink_star
Formien bavard
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 28
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Tàri Eledhwen   Lun 5 Nov - 20:31

Ma peine cessa quand la lune monta et pris la place du soleil. Avec cette longue journée a resté à pleuré dans cette tombe trop petite j’ai réfléchi. J’allais aller m’excuser auprès de mon père. Je suis sa fille après tout il allait me pardonner(sais ce que je croyais. Je me leva durement sans force, les yeux enflé et rouge à force de pleuré. Je n’étais pas très belle a voir. Mes cheveux étaient tous ébouriffés et en dessous de mes yeux 2 grande cerne bordaient le tain blanc de ma peau. Je marcha faiblement jusqu’a la maison. Arriver la-bas, je pris une grande respiration avant de pousser notre lourde porte. Papa étais la, assis à la table. Une chandelle illuminait son visage fantomatique qui semblait avoir pleuré durant des millions d’années. Il leva la tête et me regarde avec le regard aussi triste que le mien.

-me pardonnera tu un jour père?
-non! Jamais! Tu as gâcher ma vie Tàri! Je n’est jamais cesser d’aimer ta mère et quand
Je la retrouve enfin tu la tue. Elle me manquait chaque jour ou je tentais de t’élever. Elle me manquera encore plus maintenant que tu la tuer! Tu me déçois non je dirait tu me répugne Tàri! Tu comprends, je ne veux plus te voir ici! Je garderais Alwen ici a ta place elle dormira dans ta chambre et je ne veux plus que tu reviennes ici dans cette ville dans cette maison.
-mais…. ,il me coupa
-tu as compris? VA T’EN! ,Cria t’il avant et se lever de me giflé et de me jeter dehors fermant la porte derrière[/i]



Le ciel était sombre. De gros nuage couvrait le ciel de Apakyr. Je couras droit devant moi sans jamais me retourné. C’étais la fin de l’automne il faisait très froid. Je n’avais ni nourriture ni tombe ni famille qui pouvait m’aider. J’avais si soif et dans cette ville vampire, sauf si on en sortait, il n’avait pas beaucoup de nourriture. J’alla donc dans la forêt qui bordaient la ville pour trouver un rat, un chat ou peut-être un elf. Je me promena subtilement et j’entendu quelqu'un! Un être très doux qui chantonnait une douce ballade. Je m’éloigna et l’observas de plus belle.

C’étais une grande elfe très belle. Elle avait une longue robe bleue et les cheveux bouclé brun foncés. Elle m’avait l’air très alléchant. Elle était de dos a moi, c’étais le moment ou jamais! Je m’avance et fit craquer une branche. Quand elle se retourna j’étais la devant elle et elle se mit à criez ! Je la pris par le cou et la coucha par terre. Je mit mon autre main sur sa bouche
pour l’arrêter de pousser ses cris stridents qui perçait la nuit calme. Je ferma les yeux et planta alors mes dents dans sa délicate gorge. Elle se pétrifia, comme sous l’effet d’une morsure animal. Durant que je lui retirais la vie j’eu une pensé horrible a la mort que j’avais enlevée à Amysirielle. Je regarda ma victime et vue Amysirielle me regarder avec ces yeux mauves percent. Je relâcha subitement la pauvre elfe a demi morte qui étais dans mes bras. Elle respirait durement et me regardait dans les yeux. Elle pleurait et tenta de me dire quelque chose en vain. Je m’essuya la bouche plaine de sang, la regarde et parti dans la sombre forêt.

Durant que je marchait je repensais à Amysirielle et pourquoi je l’avais vue à la place de ma victime ? Je me coucha donc sur le dos et regarde les étoile et la pleine lune réfléchir sur mon visage. Je ne pensais à rien ou je tentais d’oublier le fait que je ne doive plus retourner à Apakyr. Durant que je relaxais tout en pensant comment refaire ma vie. Un papillon tout blanc se posa sur mon nez. Je l’enleva avec ma main mais il revins, je ria et le laissa faire. Je regardais les étoiles en chantant une balade que mon père me chantait lors de mon enfance des plus noir et sombre. Je contemplais la beauté de la nuit on dirait quelle étais si belle qu’elle me faisait oublier mes problèmes. Je passa la nuit a pensé, pleuré, relaxer et fredonner. Le jour allait se lever et il y avait, heureusement, une grotte proche. Je me coucha et m’endormi sur le sol de roche dur. C’étais, depuis ce tragique accident, le seul jour ou j’ai pu dormir.


Le jour fut court, au coucher du soleil, du fond de ma grotte sombre je me réveilla pleine de force et prête à affronté une nouvelle nuit. Je sortis de la grotte en m’étirant un peu, la roche n’est pas aussi confortable qu’un bon cercueil. La lune était cachée par des gros nuages mais l’air étais chaud et sec. Le son des loups sauvage se fessait entendre. Au loin, je vis quelque chose de blanc je m’approcha pour mieux voir. C’étais encore le papillon de l’autre nuit il était pris entre 2 branches. En riant je le libéra. « Vole petit papillon toi au moins tu es libre ». Sous ses paroles, un nuage de fumé mauve entoura le papillon et quand la fumée de dissimula, le papillon se transforma en…Amysirielle. Je recula et trébucha sur une pierre qui était en arrière de moi. J’étais l’a à ses pieds elle me regardait avec ses grands yeux pourpres qui brillant. Elle me sourit et me tendis la main pour me relever. Elle place mes cheveux noirs tout en me souriant. Je Nen croyais pas mes yeux.

-je. je..tu.
-*rit* non dit rien ma chère fille ne fait q’écouter
Malgré ce que tu peux croire je n’est jamais voulu gâcher ta vie je sais que tu ne m’apprécies pas pour un être comme toi c'est normal. Et je sais aussi que tuer n’est pas ce que tu préfère aussi. Je suis désoler que ta vie aille pris cette tournure des plus sombres. Tu sais quand je vous est eu Alwen et toi, je voulais vous garder toutes les deux et tu aurais grandi permît les elfes avec moi et tu aurais eu une vie des plus normal sans sang ni sacrifice. Mais ton père qui étais malheureusement devenu vampire ne voulait pas vivre sans nous. Alors durant notre sommeil il ta pris et ta mordu pour que tu vivre comme lui. J’ignore si tu sais cette histoire mais tu devais la savoir un jour au l’autre.
-papa ne m’avait pas dit sa *baisse la tête * je croyais que tu m’avais abandonné et qu’il m’avait pris sous son aile, dit Tàri bouleversé.
-peut importe. Va refaire ta vie mon enfant maintenant que tu sais que je ne tends veut pas. Vas vers l’Ouest et suis la route des sous bois. Tu trouveras une petite ville. . installe toi la-bas tu y serais bien.

Arrivée à Fearlun

Sous ses paroles le nuage pourpre réaparut et ma mère disparut. Je poussa un petit soupir avant de suivre le sous bois vers l’Ouest. 3 jours plus tard je vis 2 grande porte en bois. Je les poussa et entras dans cette ville que ma mère m’avant parlé. Après avoir parlé à quelque habitant je vu que cette ville s’appelait Fearuln.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
littlepink_star
Formien bavard
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 28
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Tàri Eledhwen   Mer 7 Nov - 21:09

Pour ceux qui ont le courage de tout lire...

Laisser moi vos commentaires!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grignouf
Githyanki timide


Messages : 20
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Tàri Eledhwen   Jeu 15 Nov - 19:53

C'est bien tout ça , certaines phrase sont un peu tiré par les cheuveux ! Mais sinon , vivement d'rp avec toi Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
littlepink_star
Formien bavard
avatar

Messages : 57
Date d'inscription : 04/11/2007
Age : 28
Localisation : Québec

MessageSujet: Re: Tàri Eledhwen   Ven 16 Nov - 5:30

Hihi merci Razz Dsl mais desfois je me perd un peut quand j'écrit. Ont vas rp ensemble Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grignouf
Githyanki timide


Messages : 20
Date d'inscription : 15/11/2007

MessageSujet: Re: Tàri Eledhwen   Ven 16 Nov - 14:16

Nous dirrons simplement que tu est une artiste qui s'emporte sur la plume quand son coeur lui même s'emporte Very Happy alien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tàri Eledhwen   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tàri Eledhwen
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Landes de Faeruln II :: Zone RP :: BackGround des Joueurs-
Sauter vers: