Les Landes de Faeruln II

Forum sur le serveur Nwn
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  Connexion  

Partagez | 
 

 Marris Willer

Aller en bas 
AuteurMessage
morboule
Formien bavard
avatar

Messages : 65
Date d'inscription : 08/11/2007
Age : 43
Localisation : marne

MessageSujet: Marris Willer   Dim 2 Déc - 9:59

*Il fait nuit, il fait froid, les bougies de la cité noire de Sombreville éclairent tant bien que mal les rues de cette sordide citée. Le vent souffle et gémit à chaque passage dans les rues étroites. La lune est absente et l’obscurité est presque palpable. On ne voit pas à deux mètre devant soi. Mais une lumière brise malgré tout cette obscurité, une lumière diffuse et jaunâtre. Cette lumière vacillante viens de la bibliothèque de la tour noire. On peut y distinguer une forme humanoïde. Une femme. Elle est penchée sur un très lourd ouvrage et semble le lire avec délectation. Puis elle lève les yeux de son livre et regarde par la fenêtre. Ses yeux parme semble percer la nuit, ses cheveux sont violés et sombres, son corps et musculeux, quoi que bien proportionné, sa taille est respectable et elle toise les membres de la tour du haut de son mètre quatre vingt et de ses soixante cinq kilos. Elle regarde bien au delà des portes de la citée. Ses cheveux violés volent dans le vent nocturne et ses bras se croisent sur son torse musculeux. Son visage semble déformé par un rictus de plaisir.
Elle se retourne soudain, referme le lourd livre et le remet attentivement en place. Elle lance un regard furtif et amusé à l’archiviste et se dirige vers la sortie de la tour noire.
Arrivée devant la porte d’entrée, elle siffle. Une sorte de sifflement perçant qui d’ailleurs fait hurler les chiens et les loups.
C’est alors qu’arrive, comme apparut de nulle parts, un beholder. Certes un membre de petite taille, mais cela reste impressionnant. Le regardant avec dégoût, elle lui fait un signe et le beholder embraye ses pas en direction de la plaine de l’illusion. Le vent se lève et la femme ne semble même pas s’en rendre compte. Ses mains se mettent à dessiner de complexes dessins et l’air autour d’elle explose soudain, révélant par là ses capacités.
C’est avec un étrange sourire que la femme reprends alors sa route, suivi de son étrange "animal de compagnie".*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Marris Willer
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Wilier Escape - merci papa Noel !
» sortie G3 du 3 mai

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Landes de Faeruln II :: Zone RP :: BackGround des Joueurs-
Sauter vers: